Carina Tornatoris - Enfances disparues

 

CARINA TORNATORIS

ENFANCES DISPARUES

Du vendredi 23 juillet au jeudi 12 août 2021

Vernissage le vendredi 30 juillet 2021 à partir de 18h30

Ouverture du mardi au samedi de 13h30 à 19h

 

SÉRIE « De l’évanescence à la Chair »

Encre sépia, encre de Chine, maté et café sur papier de riz. 59 x 120 cm

Présenté dans un étui en céramique en grès. Cette pièce a été enfumée avec des végétaux, du crin de cheval, des pommes de pin des filins de cuivre et autres trouvailles lors de l’enfumage.

Ce travail à l’encre a été désigné pour représenter un ensemble d’esquisses, une trentaine environ, effectuées en 2010 pour l’exposition personnelle, qui a eu lieu à la Médiathèque d’Hérouville-Saint-Clair. Un catalogue a été édité à cette occasion (épuisé aujourd’hui) et réalisé grâce à la motivation et au soutien de Blandine Biville et son équipe.

 

SÉRIE « Enfances Disparues »

Il s’agit d’une série de peintures à l’huile ou à l’acrylique réalisées en 2015 dans la suite du travail de mémoire et de lutte contre l’oubli, que j’ai choisi de représenter depuis une vingtaine d’années.

L’histoire personnelle se lie à l’histoire collective de mon pays de naissance, l’Argentine, pour redonner la parole à des milliers de personnes que l’on a privés d’une voix.

Leurs enfants volés pour exterminer une manière de voir le monde n’ont pas pu taire la vérité. Sur 500 enfants, 200 ont été retrouvés jusqu’à aujourd’hui. Pour certains, plus de 40 ans d’identité volée, cela vient nous questionner sur les horreurs dont l’humain est capable. Bien qu’il soit capable également de merveilles. Revendiquer une appartenance culturelle, nous permet à nous artistes, parfois de nous soigner des blessures collectives, en libérant une parole salvatrice et militante sous une forme plastique.

 

LIVRE d’Artiste « Les choses qui nous tenaient ensemble sont tombées en morceaux »

Recueil de Poèmes et dessins à l’encre - Format 18 x 20 cm - Couverture sérigraphiée par Bernard Louvel

Cet ouvrage à quatre mains trouve son origine de la rencontre de deux univers artistiques et sensibles, celui de Michèle Gersant et Carina Tornatoris.

Il naît de la nécessité grandissante de donner voix, de donner corps aux enfances disparues de la dernière dictature militaire en Argentine.

Enfances volées qui ne cessent d’être recherchées par les Grands-Mères de la place de mai.

« Les choses qui nous tenaient ensemble sont tombées en morceaux » a été créé de manière artisanale en 2005, puis édité en bilingue en 2017 grâce au soutien des Éditions du Chameau. Plus de 200 exemplaires ont déjà été vendus en France et en Argentine. Une réédition est en projet actuellement.

Mes remerciements vont également à Edeline Delaau qui a gracieusement fait la traduction des poèmes ainsi qu’une note.

Chaque livre contient un ORIGINAL, unique. Un poème écrit directement de la plume de l’auteure avec la même encre que l’original du dessin, dans un dialogue créé simultanément et dans la même intensité!

Carina Tornatoris

 

Carina tornatoris affiche b 1