Natacha Nikouline

18192568 1477722348946999 1386156264012712188 o

NATACHA NIKOULINE
MEMENTO MORI

Du 5 au 11 mai 2017
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h. Vernissage le vendredi 5 mai à partir de 18h30

 

Ci dessous, reprise de l'article du Ouest-France présentant l'exposition et l'artiste :

 " Chez Igda 2.0, deux séries baptisées  Memento Mori et  Systema naturae (12 photos, 15 Polaroid) donnent un bon aperçu de ce travail. Deux séries très personnelles. « La première a été faite lors d’une période de deuil » . L’artiste s’est emparée du thème des vanités pour « retracer toutes mes étapes, mon histoire familiale » . La seconde évoque des « floraisons mortes ou vivantes un peu séchées ».

Nourrie de psychanalyse, l’équipe de la galerie Igda 2.0 percevra peut-être dans ces photos l’évocation d’une chambre noire faisant écho à une chambre d’enfant. Natacha Nikouline tient sa passion pour les collections d’objets de sa maison familiale à Chantilly, où son père dilapidait avec grande générosité un grand héritage venu de Moscou.

Avant de devoir fuir la Révolution de 1917, ses aïeux, les Bakhrouchine et les Tchelnokov, étaient d’illustres marchands de Moscou, mécènes et collectionneurs d’art. « Les Bakhrouchine étaient surnommés les « bienfaiteurs professionnels ». Ils entretenaient 400 veuves et orphelins, ont monté un gigantesque hôpital… » Le 20 mai, c’est bien plus qu’une expo qui l’attend à Moscou. Elle y retrouvera sa famille russe dans le musée théâtral désormais rebaptisé Bakhrouchine.

Du 5 au 11 mai, galerie Igda 2.0, 16, rue des Croisiers à Caen, du mardi au samedi, de 14 h à 19 h. Entrée libre."

par Raphaël FRESNAIS, le 04/05/2017, Ouest-France.

dossier de pressedossier de presse, Natacha-Nikouline (758.56 Ko)