Véronique Sablery

VÉRONIQUE SABLERY
CHAMBRE ANTÉRIEURE
10 - 23 NOVEMBRE 2017


Vernissage vendredi 10 novembre à partir de 18h30.

Lecture théâtralisée samedi 18 novembre à 16h.
Extraits du Journal du regard de Bernard Noël lus par Alexandre Thoraval
 

« ... Il existe chez Véronique Sablery tout un jeu entre le réel extérieur et la profondeur de vue à laquelle elle le soumet dans son abstraction particulière qui joue sur deux « choses » qui se contredisent et se compénetrent : le monde et son ombre. Sa recherche nous place au bord d’une ombre et d’une lumière, d’un espace interne et d’un espace externe dans un travail extrêmement mobile et articulé. Ce que l’artiste construit devient des sortes d’espaces qui nous permettent de suivre ce que nous voyons. Nous pouvons en effet nous laisser guider par les traces ou le fait même de voir a lieu afin que l’art reste une expérience intérieure ou Véronique Sablery laisse apparaître un système de représentation autonome qui échappe à un

simple système de reconnaissance de type « réaliste ».

Il faut alors affronter l’image avec le « peu » qu’elle est afin de traverser les frontières du visible et des apparences au sein d’une stratégie particulière de scénarisation qui fait de la photographie ou plus généralement de la représentation, non un objet d’ostentation, mais de condensation. Une telle oeuvre ne se referme donc pas sur ce qu’on voit mais sur une manière de voir. Répétons-le : elle n’ouvre pas à la contemplation d’êtres ou de choses vues mais bien plutot à de la vue. Elle introduit de la sorte non du fétiche dans le fétiche mais du doute dans notre propre rapport à la réalité... »

Jean-Paul Gavard-Perret

«cool» mémories . Extrait d'un texte écrit pour le catalogue d'une exposition de Véronique Sablery intitulée Tentation du visible

http://www.veroniquesablery.com/

Chambre anterieure