Yann Sekowski - Ridiculam Peste Amovenda

Yann Sekowski

Ridiculam Peste Amovenda

Du vendredi 4 au jeudi 17 septembre 2020

Vernissage le vendredi 4 septembre à partir de 18h30


Yann Sekowski - Dessin 1

 

'Quand je crée, je suis seul le plus souvent, mais jamais je ne me sens quelqu'un de particulier, en dehors de la réalité et des préoccupations du quotidien. Mais je me sens incontestablement plus riche, plus fort aussi, parce que je dispose de ce plus qui me permet de rejeter tous les miasmes de ce quotidien, de les rejeter en les magnifiant par la création artistique. Aussi, je me permet aujourd’hui, de faire découvrir au visiteur, une première étape d’un travail préparatoire, qui s’inscrit dans un sujet que chacun peut imaginer . : la Folie du Monde. Ces « figures »partent de la préface d’un ouvrage attribué à François Rabelais, disant : « plusieurs bons esprits y pourront tirer des inventions, tant pour faire crotesques, que pour establir mascarades ». Ces fantasmagories de corps hybrides, où se brouillent les distinctions entre l’humain et l’animal, entre l’animé et l’inerte, rabattent, par la dérision, les prétentions de la dignité humaine. Cette mascarade est opéré par la profusion d’accessoires, vêtements extravagants, bric-à-brac d’ustensiles familiers dont sont affublés ces « monstres ». Elle prend une allure de fête grâce aux ornements, volutes d’aigrettes courbes et contre-courbes de végétaux stylisés, invraisemblables accoutrements, prothèses hétéroclites… Percevra-t-on des monstres, ou des farceurs affublés de masques ? Tout ceci me renvoie à une tentative d’exploration figurative du « grylle » - terme employé dans l’art antique et au moyen-âge, désignant des personnages humanoïdes fortement déformés. : membres absent ou surdimensionnés – grylle oiseau – grylle insecte avec face humaine sur le thorax Les grylles sont aussi des motifs récurrents des tableaux de Jérome Bosch. : Les blemmyes (être sans tête dont le visage est intégré à la poitrine) Les siapodes (être muni d’une seule jambe) l’acéphale (être à plusieurs têtes) Ce ne sont plus les figures grotesques des drôleries marginales, mais des portraits, ceux d’une féconde étrangeté. En partant de ce postulat, ma tentative d’essayer de créer dans les mois qui viennent, toute une galerie de ces personnages revisités d’une manière plus contemporaine, afin de pouvoir les mettre en scène sur un grand tryptique de bois, et d’en illustrer la Folie du Monde d’aujourd’hui.'
Yann Sekowski

 

Yann Sekowski - Dessin 2